Fini le laisser-aller parental : il est temps de (re)dire « non » à ses enfants ! Voici pourquoi

 La pédagogie moderne consiste à dire qu’il ne faut pas mettre de limites aux enfants au risque d’entraver leur épanouissement. 

Voici quelques conseils pour réapprendre à dire non à vos enfants :

1. Il faut être stricte :

Il ne faut pas toujours être complaisant avec ses enfants. Lorsque vous voulez qu’il fasse quelque chose, demandez-le-lui avec un visage ferme et avec beaucoup de sérieux. Il devra appliquer strictement les règles principales de la maison, sans aucune dérogation à la règle, sauf dans des cas exceptionnels.

2.  Donner des explications:

Il est important pour un enfant de comprendre les raisons derrière les restrictions. N’oubliez pas que « parce que c’est comme ça/ je le dis » n’est pas une réponse satisfaisante pour un enfant et ne l’empêchera pas de continuer. Il faut tout simplement lui donner une explication brève comme c « ne mords pas les autres enfants parce que tu leur fais mal. »

3. Reproches constructifs:

Il n’y a pas de mal à faire des reproches à votre enfants. Mais vous devez lui présenter une autre option dans son comportement. Dites-lui par exemple « marche au lieu de courir » pour qu’il sache par quel comportement il devra remplacer celui qui vous dérange.

4. Présentez-lui des options:

Il est important aussi de lui donner l’illusion du choix pour qu’ils vous obéissent plus facilement. Dites-leur : "tu veux choisir tes vêtements ou c'est moi qui le fais?"

5. Reprochez le comportement de vos enfants, pas eux:

Il est important de leur montrer que c’est leur comportement que vous désapprouvez, pas leur personne ne leur dites pas « tu es méchant/ bête/maladroit », mais « ce que tu as fait n'est pas bien ».

6. Contrôlez vos émotions

Essayez de vous calmer avant de faire face à une situation.

7. But:

Il faut communiquer et expliquer à votre enfant ce que vous attendez de lui. Lorsque vous voulez le faire taire, ou le faire arrêter de faire des bêtises, ne vous suffisez pas seulement à crier son nom, mais dites lui « donne-moi la main pour traverser la route » ou encore « à la bibliothèque, on parle tout bas. »

echo ' ';

À Découvrir Aussi